Menu

Etude du risque de condensation dans une paroi plane

Les parois de bâtiments séparent deux ambiances dont l'air est à des conditions hygrothermiques différentes. Lorsque les conditions sont réunies, il y a un risque de condensation de la vapeur d'eau contenue dans l'air, et ce, à l'intérieur des parois ou sur leurs parements.

Le diagramme de Glaser permet d'estimer graphiquement le risque de condensation en confrontant la pression de vapeur saturante et la pression partielle de vapeur à l'interface des composants qui constituent une paroi.

La pression de vapeur saturante "PVS" dépend de la température de l'air et décroît avec la température.

La pression partielle de vapeur "PV", en milieu libre, c'est-à-dire dans les deux ambiances séparées par la paroi, dépend de l'humidité relative de l'air ambiant et de la pression de vapeur saturante.
La pression partielle de vapeur dans la paroi dépend directement de la résistance à la migration de la vapeur d'eau de chacun des composants qui constituent la paroi.

Exemple en Janvier 2013 à Luxeuil les Bains (70) :

température extérieure à 04h00 : -12°c, humidité 90%,  risque de condensation dans les murs.

Glaser janvier

 

Exemple en Mars 2013 à Luxeuil les Bains :

température extérieure : 4°c, humidité 93%, pas de risque de condensation dans les murs.

Glaser mars

Exemple réalisé sur le site :http://www.iutenligne.net/ressources/diagramme-de-glaser-risque-de-condensation-dans-les-parois.html

Données météo à Luxeuil. http://www.meteociel.fr