Menu

Le soufflage de la ouate de cellulose :

Les sacs de ouate

La ouate est livrée en sacs de 12kg compressée  à 166 kg /m3

décompactage des sacs de ouate :

ouate décompactée

Un premier décompactage manuel de la ouate, avec un bâton, un râteau ou n'importe quel objet, les mottes ne doivent pas faire plus de 10cm

Aspiration et soufflage de la ouate :

Aspirateur broyeur

La ouate est aspirée avec un aspirateur broyeur pour feuilles mortes (39 € en magasin de bricolage)

Les mottes sont cassées et la ouate bien aérée.

Gaine de vmc 80mm

La ouate est soufflée dans une gaine de VMC de diamètre 80mm de 6m de longueur terminée pour un morceau de PVC environ 10€, une gaine électrique de 63mm pourrait faire l'affaire sur 25m, je n'en avais pas sous la main, et ça coute 30€.

Ouate de cellulose

La ouate entre les deux panneaux de bois (épaisseur 30cm)

Point particulier: sous les fenêtres

Sous les fenêtres

La ouate soufflée n'a qu'une densité de 30kg par m3 puis elle se tasse naturellement de 20 %

C'est insuffisant il faudrait 50kg /m3,donc bien la tasser pour quelle ne bouge pas  sous les tablettes de fenêtres car impossible de revenir par la suite pour compléter.

La ouate est en place

Le mur est bien remplit de ouate de cellulose.

Laine de bois

Une bande de laine de bois en légère compression pour combler le vide et réduire le pont thermique.

Cordon de colle PU40

Un cordon de colle PU40+ avant de refermer le tout.

Panneau de DFP

Le panneau de DFP vient fermer le mur, l'appui de fenêtre peut maintenant être réalisé.